Extrait de "La cause des enfants" de Françoise Dolto :

"La frontière entre les enfants nantis et les déshérités, les gâtés et les écrasés, est arbitraire et trompeuse...
Recherchons le dénominateur commun de l'enfance : le bien-nourri pas plus que le mal logé, le scolarisé, le petit champion, pas plus que le futur esclave, n'est traité comme une personne...

La cause des enfants ne sera pas sérieusement défendue tant que ne sera pas diagnostiqué le refus inconscient qui entraîne toute société à ne pas vouloir traiter l'enfant comme une personne, dès sa naissance, vis-à-vis de qui chacun se comporte comme il aimerait qu'autrui le fasse à son égard...

A vouloir trop précipitamment "rentabiliser" l'enfant à charge, la société se prive d'un potentiel humain inestimable qui permettrait d'assurer la relève si on lui donnait le temps de la maturation nécessaire...

Les enfants sont le futur, ce devenant à regarder non pas sous l'angle de la fragilité et de la faiblesse mais sous l'angle de ce qu'il a de neuf, de créateur, de dynamique et de révélateur de lui-même et des autres à son contact aussi."